Presse 2010 (p2) / Essor Breton, Champ.Régional, T.des 2 Sèvres

Publié le par Tiphaine

Page remise en ligne, le 20 juillet 2010

 

TOUR DES DEUX-SEVRES, du 14 au 18 juillet 2010

 

 NICOLAS CROSBIE -- Interviews sur " LE TOUR DES DEUX-SEVRES 2010 "

 

 

Paru, dans la Nouvelle République, le 17 juillet 2010

A l'issue de la 3ème étape, entre Celles - St Loup > Parole de Nicolas -- « Je voulais rester avec les meilleurs, j'ai réussi à aller dans les bons coups. Ce n'était pas facile car j'étais le seul de l'équipe, je l'ai payé sur la fin. Mais les jambes vont de mieux en mieux, je retenterai ma chance car on voit bien que tout est possible. » remise du challenge de la combativité ( td2Sèvres 2010) 

Remise Du Challenge de la Combativité à N.Crosbie, à l'issue de la 3ème étape!

 

 


 

ESSOR BRETON 2010

étape2 + étape3 (CLM/Equipe) + étape5 

 


 

CHAMPIONNAT REGIONAL, à L'Isle d'Espagnac, le 6 juin 2010

Article paru, dans SudOuest, le 5 juin 2010

Parole de Nicolas -- « Favori ? Si on veut. Mais dimanche ce sera une course ouverte, dans laquelle il faudra ne pas se faire piéger. Il y a 15 coureurs capables de s'imposer. » Nicolas Crosbie a beau avoir fréquenté le peloton professionnel quatre saisons durant, sous le maillot d'Agritubel puis de Bouygues Télécom, il sait bien que sa carte de visite ne lui servira pas de coupe-file dimanche : Parole de Nicolas -- « Je suis marqué. On ne me laisse pas sortir. » Et puis si les courses pros sont plus longues et le rythme plus élevé, la manière de courir est différente chez les amateurs : « C'est plus nerveux. » Son statut aussi a changé : « Chez les pros, j'étais équipier. Là, je dois assumer le rôle de capitaine de route. »

A 30 ans, désormais licencié à Angoulême-Vélo-Club, le Deux- Sévrien ne désespère d'ailleurs pas de retrouver le peloton professionnel : Parole de Nicolas -- « Il y a des exemples de coureurs qui sont passés plusieurs fois pro dans leur carrière. Même si je commence à penser à ma reconversion, je me sens plus fort qu'il y a sept ou huit ans. »

88e sur le Giro 2007

Nicolas Crosbie a plutôt goûté son passage chez Bouygues, au point qu'il en reprendrait bien encore un peu. Même s'il n'a pas obtenu de victoire, il s'est fait plaisir en se lançant notamment dans des échappées au long cours : Parole de Nicolas -- « En 2005, En 2006 ! j'ai bien failli gagner un étape de Paris-Nice, et j'ai porté le maillot à pois. Je partais dans des raids de 180 km, on ne peut pas faire ça chez les amateurs. A six reprises, j'ai été rejoint dans les cinq derniers kilomètres. »

Les statistiques retiennent qu'il a terminé le Giro 2007, preuve que le garçon possède la « caisse ». Aujourd'hui, il avoue cependant « n'avoir peut-être pas la même motivation qu'avant ». Les choses sont un peu moins faciles aussi : « Les années précédentes, j'avais 3- 4 victoires à cette période de l'année. Là, j'en compte une seule. » Ce puncheur- grimpeur trouvera toutefois dimanche un parcours à sa convenance, avec un enchaînement de petites difficultés. « Mais un championnat régional, c'est une course bizarre, prévient- il. Elle peut être bâclée très tôt. »

Publié dans Saison 2010

Commenter cet article